Le RP un art qui ne s'invente pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le RP un art qui ne s'invente pas.

Message par Ekeia le Sam 16 Mai - 22:34

Afin de donner ou redonner les bases du rp et prodiguer quelques conseils pour établir son histoire, ce sujet j'ouvre. C'est là avant tout ma conception du RP issue de la manière dont, en mon temps, j'en fis l'apprentissage. Certaines choses peuvent changer avec d'autres mais le principal reste. Bonne lecture, bon courage et à disposition en mp ou sur un nouveau sujet dans la section "centre de formation" pour répondre à vos questions sur le sujet.


Etant obligé de constater que le RP n’est pas maîtrisé de tous (certains en sont novices) j’ai décidé d’ouvrir une salle, aux murs dénudés, aiguiser les instruments et entreprendre quelques tortures sur de pauvres hères venant prendre conseil. Et en grand méchant je fis mettre des panneaux pour attirer ici les pauvres novices ne désirant qu’apprendre ! Il sera donc fait état de quelques fondements essentiels. Deux parties : la session de jeu de rôle (quand vous allez en rp, parler et interagir avec d’autres joueurs) et l’histoire de votre personnage, son background (BG) si on utilise un affreux anglicisme. Mais également en guise d’introduction rappelé certaines règles, il sera.

Il faut toujours avoir à l’esprit qu’il existe une frontière séparant le role play du hors role play et elle ne doit être franchi. Bien sûr il arrive que nous devons apporter une précision hrp, souligner ou répondre à un fait et ce sans avoir à former de groupe. Il sera donc ainsi fait usage des parenthèses en début et fin de phrase. Cela donnera donc ( [ce que j’ai besoin de dire] ). Le but est de ne pas perturber le rp et permettre aux autres de directement comprendre que c’est HRP. C’est également à appliquer dans le cas où vous voulez demander à des gens rassemblés dans un lieu, proche de l’un de vos objectifs pve s’ils attendent quelqu’un pour faire la chose que vous convoitez car sinon vous le faîte seul. Le branquignole qui vous sort alors que vous étiez juste dans une phase silencieuse d’un rp « Vous attendez quelqu’un ? Sinon je le tue tous seul ^^ » voire, pire, qui vous le sort alors que vous êtes en train de rp de manière visible c’est juste horripilant.

Les règles premières se résument par : Respect, Intelligence, Cohérence, Assumer.

En outre en rp certaines choses doivent être évitées. C’est tout d’abord les partenaires, à l’exception des droides (qui auront un autre matricule que ceux du jeu) et encore c’est mieux de ne pas en avoir du tout (10 T7 dans un même lieu ça devient vite le bazar). Vient ensuite les compétences d’équipage ; elles ne figurent pas dans votre rp. Vous pouvez avoir un métier mais il ne sera pas l’une des compétences d’équipages proposées par le jeu. Soyez cohérant : piratage pour un sith ou un jedi ce n’est pas très cohérant. Soyez intelligent : renseignez-vous sur les métiers possibles dans star wars (pas d’inquiétude à avoir bon nombre sont ceux existant dans la réalité) mais surtout assumez lorsque l’on vous fait une remarque pour vous dire que ça ne va pas : vous l’aurez cherché, même si c’était involontaire de votre part.

Pour en terminer et passer (enfin) à la manière de mener une session rp et la construction de son histoire, un petit rappel : le fondement de tout jeu de rôle est un univers. L’univers est le cadre, il fixe les limites. Il est également appelé « lore », c’est juste ça alors ne vous inquiétait pas si vous ne le trouvez pas dans le dictionnaire. Mais il est aussi fonder par notre imagination, limitée par le cadre de l’univers mais elle garde une place des plus importantes.

I. La session de jeu de rôle en elle-même : comment rp ?

En ce qui concerne les sessions de jeu de rôle il y a des règles de base à respecter. Je vous le présenterais donc sur deux points principaux : les émottes (A) et les dialogues durant la session de jeu de rôle (II).

A. Les émottes

Même si le choix de l’émottes que votre personnage peut effectuer (notamment via le /em {description de l’action}) n’a de limite que votre imagination tout n’est pas admissible, ou utile. En effet faire une émotte pour dire « pense que… » ne sert pas vraiment à faire avancer la situation. Par conséquent si ce n’est bannir les « pense que » il est bon de les limiter au strict nécessaire et tant que faire se peut de traduire la pensée par une action utilisable (par exemple au lieu de « pense que la zabrak devant lui ne manque pas de charme » faire « regarde la zabrak se trouvant en face de lui appréciant son charme »), ce qui peut permettre soit de lancer un rp, soit de relancer une situation ou d’animer un peu l’assemblée. Ceci étant ce n’est là qu’un avis personnel mais s’il y a une chose des plus inutiles c’est la multiplication d’émottes sans raisons valables (pas besoin de boire une gorgée tout le temps faite /em boit à petites gorgées son vin et ça sera nettement plus simple pour tous le monde).

B. Les dialogues durant la session de jeu de rôle


A présent je vais aborder (pour vous et rien que pour vous) un point presque aussi essentiel : les dialogues durant la session de jeu de rôle. Il faut, ici, effectuer une distinction entre forme et fond.

1. La forme

En ce qui concerne la forme c’est assez simple. En effet le jeu de rôle se fait, pour un serveur français, en français, c’est là la règle générale. L’exception est le cas où vous parliez une des langues de l’univers de star wars (sith, zabraki…), donc n’allait pas en inventer une ou l’importer d’un autre univers (par exemple le rohiric ou le sindarin de Tolkien) cela ne trouve pas sa place.

Le langage SMS ou les smileys ne sont pas recevable alors ne terminez pas vos phrases par le célèbres « ^^ » ou encore « XD » et pas besoin non plus de le dire vu que l’alphabet du basic ne ressemble en rien à l’alphabet latin (celui de votre vraie vie).

En principe le rp se fait sur le canal /dire, les autres ne servent qu’occasionnellement. Ce serait le cas si vous étiez dans un rp collectif et que la communication à distance serait nécessaire (cas de l’holocomunication), en ce cas si vous ne communiquez qu’à un joueur faite /murmurer, si vous communiquez à plusieurs joueurs alors formez un groupe, normal ou opération suivant le nombre de personnes, si vous lancez une conversation ou la recevez, il est bien de faire *active son holocom* [blablabla] et de traduire si vous n’êtes pas seul en rp là où vous vous trouvez de le traduire par une émotte par exemple « reçoit un message sur son holocom et l’active ».

Les fautes de français sont, dans  la mesure du possible à éviter. En faire cela peut arriver, la profusion sans correction de votre part ça passe moins bien. Dîtes-vous bien que votre interlocuteur peut y attacher une grande importance. Dans l’hypothèse où vous auriez des corrections à faire il faut procéder ainsi : *[correction] ou (*[correction]), s’il y en a plusieurs à faire sur la même phrase ou des phrases rapprochées dans le temps (même s’il n’est pas bon de corriger passées trois de vos phrases) faite les en mettant un / entre chaque correction. Cela donnera donc *[correction1]/[correction2]. Toutefois il existe une exception au respect du français : votre personnage parle comme un paysan tout droit sorti de son champ « ma pauv’ fallait pas t’forcer à faire tout ce ch’min » par contre écrire « je sui sertain ke vou avé perdu cet objet » : NON !!! Les gens qui vous lisent veulent encore voir de longues années après vous avoir rencontré !

2. Le fond


Pour le fond, il n’y a pas grand-chose à dire si ce n’est qu’il est laissé à votre convenance et en fonction du type d’histoire et de rp de votre personnage.

Les seules limites sont : les éléments HRP c'est-à-dire que ni les quêtes ni les prouesses effectués par votre personnage en pve/pvp ne peuvent être mentionné. Il est toutefois possible de s’inspirer des quêtes pour construire son role play : par exemple vous apprenez par l’histoire du jeu que l’Empire engage des pilotes pour tel ou tel transport de cargaison vers un autre système et bien vous pouvais fort bien dire que l’Empire vous a engagé pour effectuer un transport de marchandises vers une destination. Il serait juste bon d’éviter de faire un simple copier-coller de la quête même si l’on peut très bien garder et la destination et la cargaison et la situation de la planète (d’autant que la situation sur la planète vous ne pouvez l’inventer, il faut là se référer à ce qu’il en est dans l’univers de Star Wars).

II. L’histoire : comment la construire sans glisser sur une traitresse plaque d’HRP ?
A. Les généralités et grandes limites


Tout d'abord concernant les histoires des personnages il existe certaines limites:
En premier lieu, les références à l'histoire du jeu en elle-même (quêtes histoires ou quêtes de zones, le partenaire (imaginez que plusieurs personnes face un role play avec 10 Vette bonjour le bazar) ne doivent pas figurer dans votre role play.

En second lieu, une biographie est, en principe, définitive. Un seul cas pour un revirement à 180° est envisageable : celui où votre histoire contiendrait des incohérences majeures, totale et ne pourrait être régler par de simples modifications à la marge. Mais cela doit tant que faire se peut rester l’exception et être limité autant que possible au passé du personnage ; il ne faudrait pas annuler tous vos rp comme ça. Cela se fait il suffit de modifier intelligemment, avec cohérence, respect de ceux qui ont pu rp avec vous voire vous conseiller et assumer la nouvelle histoire de votre personnage car le changement de passé perpétuelle n’est pas bon du tout.

B. Comment construire mon histoire ?


Comment vous rédigez est du ressort de votre seule volonté. Ce que vous y intégrais également à ceci près qu’il est bon de faire figurer certaines choses. Le passé de votre personnage est son socle. Si le socle est fragile il ne sera pas intéressant, il fera face à de nombreuses failles et en souffrira. Par conséquent il faut savoir quoi mettre dans son histoire, dans sa fiche si vous préférez vous contentait d’une liste de traits caractéristiques dudit personnage.

Dans tous les cas il faut :

- Nom et prénom (des noms RP évidemment donc darkmolusque lekeke est à éviter ^^ )

- Un métier : ce qu’il fait dans la vie (même si c’est chômeur il faut l’avoir prévu car face à la question on se sent mal quand on y a pas pensé).

- Age

- Origine, lieu de naissance

- Psychologie (quel caractère ? Juste/injuste, motivations -ex : argent, gloire-…)

- Comment en est-il arrivé là où il est aujourd’hui ?


Dans l’hypothèse où vous souhaitez rédiger :

- Utiliser les temps à bon escient. C’est le passé de votre personnage alors privilégiez les temps du passé. Le présent fait lourd et lasse, le passé composé n’est guère agréable non plus : usez plutôt du passé simple et de l’imparfait c’est plus léger pour la rédaction globale.

- Faîtes une brève introduction, surtout si plusieurs chapitres sont prévues dans votre histoire. Elle devra présenter le personnage à grands traits (nom, prénom, ce qu’il fait dans la vie, l’âge, l’origine)

- Si des parties à votre histoire vous désirez il est possible de faire comme suit :

o Livre

o Chapitre

o Section

Mais ce n’est là qu’un exemple à plusieurs subdivisions (sans doute est-ce d’ailleurs beaucoup pour l’histoire de votre personnage…). Le chapitre peut suffire et suffit le plus souvent.

Enfin un site utile: http://www.starwars-holonet.com/encyclopedie/ il contient diverses informations sur l'univers des races aux armes en passant par les boissons.

Ekeia
Admin

Messages : 99
Date d'inscription : 08/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum